10/03/2008

Les sorciers du Net

sorciersdunetUn ouvrage qui retrace le parcours d'internet, bien avant qu'il n'arrive dans notre quotidien. On découvre ainsi les origines de ce nouveau mode de communication.  Là où le but était encore de relier entre eux les ordinateurs de savants travailllant en divers endroits de la planète.

On plonge dans les fondations pacifiques d'ARPANET. Et où on fait connaissance avec Bob Taylor.

Ce livre se lit aussi facilement qu'un roman. Il n'a d'autre ambition que de nous faire découvrir, avec des mots simples comment, de fil en aiguille le plus grand des réseaux de communication a pu voir le jour et se répandre à travers le monde.

Références:

"Les sorciers du Net", les origines de l'internet

Ed. Calman-Lévy

Auteurs: Katie Hafner/Mathew Lyon

15:58 Écrit par Christiane Turck dans Bibliographie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/02/2008

Un guide pour bloggers particuliers

Voilà un guide à ne pas mettre entre toutes les mains.

Chacun connait les richesses que contiennent les blogs. Non seulement en matière d'exutoire à la monotonie de la vie quotidienne ou à certains comportements négatifs dans la vie professionnelle, mais aussi, et c'est très important en matière de liberté d'expression de minorités.

Or, la censure dans certains pays est telle que cette liberté est menacée. Ce n'est un secret pour personne.

Alors saluons la possibilité qu'offre le site de Reporters sans Frontières (http://www.rsf.org ->cliquer sur l'onglet internet) de télécharger un "Guide pratique du blogger et du Cyberdissident". Un ouvrage destiné à être utilisé par les bloggeres pour contourner la censure grâce à des conseils pratiques et des astuces techniques. Un détour par les témoignages est bien sûr à faire.

Je terminerai en dédiant ce "post" au blogger Mehmet Koksal, qui a dû fermer le blog "Humeurs Allochtones" (http://allochtone.blogspot.com/) .

23:21 Écrit par Christiane Turck dans Bibliographie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/02/2008

Note intermédiaire

La session de fin d'année de la deuxième année de cours a eu lieu. L'occasion d'un premier bilan et de mettre au point ce cours de presse électronique.

Côté bilan, les principales constatations sont

- une grande différence entre les capacités de la première année de cours et celle de cette année. Il faudra en retenir que l'adaptation des notes doit prioritairement faire l'objet d'une mise à niveau régulière.

- une constante: la difficulté pour les élèves de réaliser techniquement un mini-site. Même si la volonté est présente, le bagage technique est souvent insuffisant et manifeste le besoin d'un informaticien aux côtés du journaliste.

- Globalement, encore trop peu d'utilisation concrète de toutes les possibilités offertes par les NTIC. Difficile de concilier création de site, fourniture de contenu et optimisation des solutions existantes pour enrichir le contenu ou utiliser des canaux comme le GSM.

La prochaine étape est donc de donner plus de place aux travaux pratiques dès le début des cours (15 heures, ce n'est pas beaucoup). De façon à asseoir la théorie sur des éléments concrets.

23:53 Écrit par Christiane Turck dans Tout le cours | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/12/2007

Usability et ergonomie d'un site web

On retient surtout deux discours: celui de Jakob Nielsen qui préfère tabler sur les réflexes acquis des internautes, et celui de Fred Cavazza qui fait confiance à la faculté d'adaptation des utilisateurs du web. Sans doute le juste discours est entre les deux, mais il est clair que nier la capacité d'adaptation est une erreur. Pour s'en convaincre, il suffit de voir le nombre de nouvelles fonctionnalités qui débarquent en continu et la rapidité avec lesquelles elles prennent vie dans les nouvelles technologies de l'information. Simplement, l'internaute ne gardera que celles qui lui conviennent.

Mais d'autres avis sont aussi à prendre en compte. Comme ceux d'Amelie Boucher (http://www.ergolab.net) qui passe son temps à étudier les comportements des internautes.

La façon de "consommer" une page web

Des études "d'eyetracking" ont été menées où les regards des internautes ont été suivis de façon à produire une représentation colorimétrique de la façon de lire sur le web. Encore qu'il n'y a pas UNE mais bien PLUSIEURS façons de lire selon le contenu de la page.

Il est aussi important de savoir que l'internaute consomme un site web de façon différente si il est en "phase de recherche" ou en "phase de consommation". En phase de recherche, la page est scannée, en diagonale et l'oeil ne reste que quelques secondes sur l'écran. En phase de consommation, on verra sur les études comment cela se passe en fonction que l'on est sur un site d'info, de vidéo ou sur un site marchand.

Voir les études sur

1 - http://www.useit.com ->all alertbox columns -> F.Shaped -> On y trouve trois grands types de contenu web. Une newsletter, un site de vidéo, les résultats dans un moteur de recherche. (en anglais)

2 - Côté Fred Cavazza, vous trouverez ses toutes dernières remarques à l'adresse

http://www.simpleweb.fr/index.php?page=fredcavazza

et l'ensemble de ses réflexions sur

http://www.fredcavazza.net/

et écouter sa présentation ici

15:58 Écrit par Christiane Turck dans Tout le cours | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2007

Droit d'auteur

 Le droit d'auteur et de façon plus générale la législation en matière d'internet évoluent de façon constante. Ce qui est assez logique puisque ce média est en évolution perpétuelle. Une nouvelle mouture est même à l'étude pour un nouvel internet! On est donc loin de la "nétiquette" de départ même si celle-ci reste un bon document si on veut respecter les grands principes.

Soyez en tout cas sûrs d'une chose: internet n'est pas l'espace de liberté totale que beaucoup s'imaginent et idéalisent. Loin s'en faut. La censure est même de plus en plus dénoncée.

Je ne reprendrai donc ici que les principes fondamentaux et vous fournirai quelques sites web de référence pour vous tenir au courant.

- 1 - Principes de base: ce sont les mêmes règles que pour le droit d'auteur de la presse écrite qui sont d'application. D'où on pense à signer sa production, et on doit obtenir l'accord de l'auteur pour reprendre tout ou partie de son oeuvre.

- 2 - Quel est mon recours si je constate un dérapage avec un de mes contenus? (copie hors contexte, commentaires injurieux, ...)

Si vous êtes affilié à une société de droit d'auteur, il faut leur adresser une demande (par mail par exemple) pour leur signaler le problème. Fournissez le lien exact de la page en faisant un copier/coller et une capture d'écran. La solution la plus radicale est de demander que le commentaire, texte, image... soit retiré du serveur central. Il ne faut pas négliger les effets des "caches". Le but est plutôt de faire en sorte que la page litigieuse n'existe plus. Ceci n'est pas radical mais si votre demande est fondée, c'est une obligation dans le chef de l'hébergeur.

- 3- Petite remarque au sujet des articles reproduit dans leur version PDF: si une demande est faire pour reproduire la page en PDF, pensez que si d'autres articles sont présents sur la page, vous ne pouvez vous engager pour les auteurs des autres articles. A éviter donc en ce qui concerne les pages entières. (Lire aussi le point  - 4 - sur les images.)

- 4 - Les images (vidéos): on suit la législation du droit à l'image et du rescpect à la vie privée. ATTENTION: si, lors d'un reportage, une personne donne son accord pour une publication dans le papier, cela n'implique pas nécessairement qu'elle est d'accord pour que la photo soit publiée sur internet. Vous devez le lui signaler. Même si c'est le site internet du titre "papier" pour lequel vous écrivez. Ceci est tout particulièrement vrai en ce qui concerne les photos de jeunes enfants.

- 5 - Les hyperliens: il n'y a pas de demande à faire si on fait un hyperlien vers la page d'accueil d'un site internet. Par contre, si on le fait vers une page "profonde", on le signale au webmaster. Bien que cette règle soit très peu suivie. Rappelons aussi le côté sensible des hyperliens fait à partir d'image(s) et plus particulièrement à partir de logo(s): un logo peut être une marque déposée et ne pas être reproductible à souhait. Si on est dans ce cas, il faut bien sûr obetnir l'accord du propiétaire de la marque.

- 6 - les RSS: des flux automatiques qui permettent à tous d'avoir de l'actualité choisie sur son espace internet à partir d'un autre site internet. Une nouvelle demande est faite aux sites d'infos de mettre en ligne une règle sur l'utilisation de ces flux. Voilà la règle:

ATTENTION : Droits d'utilisation des RSS et Widget

Les informations contenues dans les fils RSS et Widget ont été créées et choisies par les rédactions des supports de presse. Elles sont protégées par le droit d'auteur. Elles sont destinées à être lues et à diriger ou rediriger les lecteurs vers le site de leur diffusion.

Les webmasters sont autorisés à placer les titres des articles des supports de presse directement sur leur site web ou leur blog en copiant le code proposé par le site de presse et en le collant dans la source de leur page web. Aucune autre utilisation n'est autorisée.

En particulier, il est interdit de reproduire les articles cibles ou un ensemble de fils RSS ou Widget de manière à constituer un portail d'information, à titre commercial ou non, sans autorisation écrite et préalable de l'éditeur du fil RSS ou du Widget."

Un texte qui prend place dans la droite ligne du procès des éditeurs belges avec Google.

WEBOGRAPHIE

http://www.cnil.fr -> un très beau dossier pour voir comment vous laissez des traces sur internet -> cliquer "découvrir" -> cliquer "vos traces"

http://www.antipiracy.be -> un site à propos du piratage sur internet/ A lire "piraterie sur internet"., avec entre autre une représentation de la piraterie sous forme de pyramide.

http://www.thehackacademy.net -> centre de formation pour lutter à armes égales avec les hackers. 

http://www.internet-observatory.be/ ->l'observatoire des droits de l'internet

http://www.FUNDP.be -> pour contacter l'équipe du professeur Poulet, expert en la matière, cliquer sur la faculté de droit pour droit des TIC.

13:27 Écrit par Christiane Turck dans Législation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/09/2007

Le site du New York Times gratuit

A lire sur le site du Vif, rubrique technologie 

A dater ce mardi, le New York Times change sa politique commerciale internet et rend gratuit l'accès à son site et à la plupart de ses archives. Un trésor dont certaines remontent jusqu'à 1851!

Cette décision est justifiée par le fait que la publicité en ligne compense le revenu des abonnements.

Le TimesSelect program avait 227.000 abonnés payants et générait un
revenu annuel d'environ 10 millions de dollars.

Voir le site du NYT

10:17 Écrit par Christiane Turck | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/09/2007

Les blogs: généralités

1. Peut-on écrire tout et n'importe quoi?

Le principe du blog est basé sur celui du journal intime quotidien. C'est un agenda sur un thème. A la différence près que ce "journal intime" utilise le moyen de diffusion le plus énorme connu. Ce qui amène au respect de quelques règles car NON, on n'écrit pas n'importe quoi sur n'importe quoi ou n'importe qui impunément. On risque bel et bien des poursuites judiciaires. Et, non, on n'efffacera pas tout d'un coup de baguette magique, les publications sur internet laissent des traces que vous ne maîtrisez pas.

Rappel de quelques règles générales à suivre:

le droit d'auteur (reprographie)

de la vie privée

du droit à l'image

du traitement confidentiel des données

de la non incitation à la haine raciale

du droit de réponse

2. A propos des blogs de journalistes

La tenue d'un blog par un journaliste lui permet de gérer une rubrique online et d'entrer en contact avec son lectorat. C'est une source de richesse pour trouver des infos complémentaires venant de gens sui sont sur le terrain. Cela permet aussi "d'écrire dans la marge".

Cela permet, dans le même esprit, de créer des dossiers (voir le blog du journal Le Soir sur Google mis en ligne au moment du procès sur le droit d'auteur) ou de mettre en exergue des textes avec de l'actualité chaude (cfr VW Forest, la crise du gouvernement belge 2007...) et de recueillir des réactions à vif.

Contrairement au "chat", le blog (ou le forum) permet aux e-lecteurs de venir s'exprimer quand il en a l'occasion. A son rythme. Ainsi, à la rédaction les chats sont organisés sur le temps de midi. Par contre les blogs s'animent en soirée, voir la nuit.

3. Modérateur ou non?

A noter qu'en fonction de l'existence ou non d'un modérateur, la législation n'est pas tout à fait identique. On peut passer d'éditeur à hébergeur ou producteur sans vraiment le savoir. Et pourtant les règles à respecter ne sont pas les mêmes.

Cependant, les raisons du choix sont plutôt d'ordre partique et la décision peut être prise sur le simple fait d'avoir les ressources en personnel suffisante pour assurer une modération. Il reste toujours la possibilité de la post-modération. Soit par l'envoi d'en email (ou tél, sms...) en situation d'abus. Mais les dérives restent assez nombreuses. Et, en pratique, il vaut mieux reprendre le contrôle sur des sujets sensibles (viols, disputes entre voisins, morsures de chiens, foot, immigration ...)

Quoiqu'il en soit, il faut toujours prévoir la possibilité de supprimer un commentaire.

4. Du côté de l'éditeur

Il élargit le contenu de son journal, il étoffe les matières proposées ET il dope les visites de ses sites. Comme les e-lecteurs participent, le bouche à oreille fonctionne. Un peu comme quand "regarde ce soir, je passe au JT!!!".

Il faut savoir que les blogs, forums, chats... sont cimés comme le reste des pages des sites internet.

Commercialement, on peut y mettre de la pub, mais dans un blog journaliste elle sera plutôt discrète et très ciblée. Ou l'internaute s'enfuit.

5. Hériarchisation de l'info

Elle est en triangle, avec une base qui correspond à la base de donnée, la tranche du milieu est le blog (enrichissement de la base de données avec les commentaires, les trackback...) et au-dessus le site web qui et le résultat final

20:47 Écrit par Christiane Turck dans Tout le cours | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |